top of page
  • Writer's picturelonite

Les Différentes étapes du deuil et les moyens disponibles pour honorer un être cher décédé


Les Différentes étapes du deuil et les moyens disponibles pour honorer un être cher décédé


En 1917, le célèbre psychanalyste Sigmund Freud a introduit la notion de deuil. Le processus de deuil est un long voyage que chacun doit parcourir à son propre rythme. Connaître les étapes du deuil vous aidera à mieux vivre le processus de deuil.



Définition : qu'est-ce que le deuil ?


Le deuil est "la mise en place d'un processus intrapsychique à la fois comportemental, cognitif et socioculturel face à la perte définitive d'une personne (décès), d'une situation (rupture amoureuse, divorce, emploi...) ou encore d'un objet, définit Aline Nativel Id Hammou, psychologue clinicienne. La personne endeuillée va ressentir de nombreuses émotions telles que la peur, la culpabilité, la colère, la tristesse, l'injustice, la frustration et le dégoût. Par conséquent, elle réagira à ses émotions vécues, ce qui peut souvent entraîner des troubles du comportement. Le but du processus de deuil est de continuer à vivre et d'accepter cette perte définitive et irrémédiable.



Les étapes du deuil


Dans les années 1960, la psychiatre Elisabeth Kübler-Ross a développé la théorie des cinq étapes du deuil. Les personnes qui subissent une perte seraient confrontées successivement au déni, à la colère, à la négociation, à la dépression et, enfin, à l'acceptation.



Choc et déni


La personne endeuillée est bouleversée par le décès de l'être cher. Une perte qui est généralement d'autant plus brutale qu'elle n'était pas prévisible. Elle se retrouve sans émotion apparente, comme si le déni se produisait dans un état de choc. Une réaction temporaire à une douleur insurmontable est le déni des faits qui se sont produits. Cette phase est brève, mais elle peut avoir de graves conséquences si la personne ne parvient pas à l'arrêter.



Colère


Avec la prise de conscience de la réalité, voici venir de la phase de colère, où la personne se révolte contre ce qu'elle ressent comme une injustice. Elle peut trouver un exutoire en désignant des coupables. Il s'agit d'une étape extrêmement douloureuse et délicate à vivre, où s'expriment de fortes contradictions internes : accusations, sentiment de culpabilité, surtout si le survivant se reproche de n'avoir rien pu faire pour empêcher la mort de l'autre.



Négociation


Frustrée, la personne en deuil tente de façon irrationnelle de "négocier" le retour du défunt. Confrontée à l'irréversibilité, elle va entrer dans la phase plus ou moins longue de la dépression.



Dépression et douleur


Lorsqu'elle reconnaît que la perte a eu lieu, la personne en deuil sombre dans la dépression. Incapable de faire face à la vie quotidienne, passive, elle ne voit pas d'issue à sa souffrance. Si cette phase de deuil stagne trop longtemps, elle doit alerter sur un éventuel état pathologique.



Acceptation


Enfin, il arrive un moment où la personne déprimée trouve la force de quitter sa douleur et son isolement. Prenant de la distance par rapport à son chagrin, elle cherche des moyens de se reconstruire ; elle reprend ses activités. La réalité est admise. La personne peut reprendre le cours de sa vie. Elle a compris qu'elle peut vivre tout en n'étant plus la même, sans jamais oublier la personne absente.



Façons d'honorer un être cher décédé


Lorsqu'un être cher décède, il existe de nombreuses façons de lui rendre hommage. C'est l'occasion d'honorer dignement le défunt, comme la cérémonie d'adieu. Choisir un texte ou une musique que le défunt aimait est une belle façon d'évoquer qui il était. Écrire un discours ou un poème est également porteur de sens. Que l'on soit proche ou moins proche, famille, ami ou simple connaissance, il est également possible de rendre hommage au défunt par des offrandes : fleurs, dons, bougies, messes, ou encore arbres du souvenir.



Rendre hommage avec des fleurs


Offrir des fleurs est une tradition ancienne dans la plupart des cultures. Elle témoigne de notre affection ou de notre amour pour le défunt. Les fleurs peuvent être un moyen d'exprimer nos pensées lorsque les mots nous manquent. Par conséquent, offrir des fleurs est une façon d'honorer les morts et de montrer notre soutien à ceux qui nous sont les plus proches. Les fleurs peuvent leur apporter de la sympathie, du réconfort et adoucir l'épreuve des funérailles.




Quelle meilleure façon de rendre hommage à une personne décédée que de faire un don à une cause dans laquelle elle était engagée ? Cette pratique est de plus en plus répandue et découle souvent de la volonté de la famille ou du défunt lui-même. Qu'il soit destiné à une association caritative, à un organisme de recherche médicale ou à l'Église, le don est une façon de reconnaître l'existence du défunt en participant à une action positive. Il peut également être un moyen de poursuivre l'engagement de la personne décédée lorsqu'elle est engagée dans une association.



Rendre hommage en allumant une bougie


Après la cérémonie funéraire, une bougie est généralement placée sur le cercueil ou la tombe. Une bougie allumée représente la lumière et la vie ascendante (élévation) et la pureté. Au-delà de son symbolisme religieux, elle véhicule la paix et le calme. C'est pourquoi la bougie est souvent utilisée pour rendre hommage à une personne décédée.




Rendre hommage en offrant une messe


Pour les catholiques, rendre hommage à un être cher en organisant une messe pour lui apporte un grand réconfort.Pendant la messe, le croyant remet le défunt bien-aimé entre les mains du Seigneur. Grâce aux prières, la messe accompagne l'âme du défunt sur son chemin vers Dieu. Aujourd'hui, l'Église catholique a fait évoluer cette ancienne tradition : une plateforme numérique permet aux fidèles de demander facilement la célébration d'une messe, d'une neuvaine pour leurs défunts.





Rendre hommage en plantant un arbre commémoratif


Planter un arbre en souvenir d'un être cher est une belle façon de rendre hommage. L'arbre, synonyme de vie, grandira au fil des ans, perpétuant le souvenir du défunt. Il deviendra un souvenir vivant et éternel, une source de force. De plus, il offrira aux proches un lieu de recueillement paisible.

Comme les fleurs, les arbres ont aussi un langage. Le chêne, par exemple, symbolise la puissance et la durabilité. Dans la culture orientale, le saule représente l'immortalité. Et le tilleul signifie la protection. Planter un arbre du souvenir est aussi une démarche écologique, un geste en faveur de notre planète.


Fabrication d'un diamant commémoratif à partir de cendres


Le diamant commémoratif est une façon plus personnelle et affectueuse de dire au revoir à un être cher. Le diamant commémoratif est un symbole d'amour, d'affection et d'estime. Contrairement aux sépultures traditionnelles, le diamant commémoratif permet de faire le deuil, de se souvenir du défunt au quotidien et de se remémorer les moments de plaisir partagés. Ce précieux souvenir accompagne les familles pour le reste de leur vie. Les diamants commémoratifs restent des biens éternels transmis par héritage de génération en génération.


La période de deuil peut durer un ou deux ans, parfois beaucoup plus. L'ordre n'est pas important, l'essentiel étant que chaque phase du deuil soit abordée et comprise. Lonite™ se tient à vos côtés avec dignité et respect pour prendre soin de vous tout au long de votre deuil. Notre objectif est de partager votre fardeau et de vous aider à traverser ces jours difficiles.

0 views0 comments

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page